L'aube au printemps : André Geymond

L'aube au printemps : André Geymond

Prix normal
¥400
Prix réduit
¥400
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du passage à la caisse.



Publié chez P. Picquier, 1905, 139 pages
ISBN 9782809703382

Ce livre appartient à la catégorie des ouvrages que l'on désigne sous le nom de manuels de l'oreiller ou, encore, d'images de printemps. Ces volumes veulent introduire le lecteur aux arcanes de l'amour physique en enseignant par le texte et l'image. L'Aube au printemps prend comme référence les Notes de chevet de Sei Shônagon, une dame de cour du XIe siècle, en s'appliquant à les détourner. Sei tentait, à travers des énumérations, de faire jaillir la poésie du monde : "Choses qui réjouissent le cœur", "Choses qui doivent être courtes", etc. L'auteur anonyme de L'Aube au printemps applique ce modèle au jeu des corps dans l'amour : "Choses dont c'est le plaisir qu'elles soient de bonne taille", "Choses passées dont on se dit : c'était si bon !". Son dessein est manifestement de mettre en dérision l'oeuvre qu'il parodie. Mais, à le lire, on découvrira que le schéma imposé par Sei Shônagon fonctionne aussi, et très bien, pour les effrois du coeur quand la passion s'empare des corps.